Exposition de Wafaa Mezouar à San Francisco au musée Robert Mondavi

Non classé Pas de commentaires »

Vernissage le dimanche 18 novembre 2012 à partir de 14h00

Mezouar

L’exposition se terminera le 10 janvier 2013

Robert Mondavi Winery
7801 St. Helena Hwy.
Oakville, CA 94562

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Exposition « Don du Pinceau » de Wafaa Mezouar à la Galerie Bab Rouah – Rabat

Non classé Pas de commentaires »

Exposition du 22 mars au 22 Avril 2011

Refusant les clôtures et les situations limites, se cherchant sans relâche, variant les expérimentations et les prises de risque qui confèrent à l’artiste sa stature et sa force, Wafaa Mezouar semble avoir enfin trouvé l’apaisement. Une sorte de sérénité qui ne manque pourtant pas de légèreté et de gaîté, celle qui nous frôle de ses frêles ailes quand le sentiment d’être enfin sur la bonne voie nous advient. Ce qui est rare pourtant, mais surtout fugace et évanescent. Wafaa le sait, le sait pertinemment. Aussi s’était-elle acharnée depuis quelques années à déployer toute son énergie pour élaborer une plasticité qui saisit
ou devrait saisir. Curieux quiproquo ! L’artiste plasticienne fut elle-même saisie par cette ultime vérité que tout artiste découvre au moins une fois dans sa vie : la matière plastique est la chose au monde qui soit la plus apte à s’approprier les impulsions intérieures qui lui sont transmises par l’artiste tout au long de ses maniements et de ses manipulations.
La matière devient dès lors chair, chair vivante, chair sensible, capable de retenir les sensations les plus fugaces, celles qu’on ne peut capter et éterniser que par la force créative. Alors Wafaa se saisit d’elle, l’étale directement sur la toile en d’épaisses couches qui semblent palpitantes et agitées sous l’effet d’un mouvement physique vibrant. Comme s’il était inscrit dans l’ordre des choses qu’il n’y a que la chair qui sait répondre à la chair, comme l’écho sait lui seul répondre à l’écho depuis la fondation des œuvres et des arts. Qui pourrait ainsi bouder son plaisir, oui ce plaisir que procure la matière altière, communiante, parlante? Pas Wafaa en tout cas. Elle manie la matière, devenue confidente et amie, avec des gestes tendres et délicats comme le frisson qui naît d’une main aimante et caressante. Mais elle la secoue aussi quand elle devient distante et résistante comme le deviendrait parfois un corps vivant.
Elle déstabilise ainsi la chair rugueuse et pétrifiée de la matière par une gestique franche, rude, virevoltante pour faire émerger des éclats de lumière, des effets de relief, des fêlures chromatiques vibrantes et incandescentes par moments, calmes et apaisantes par d’autres.
On le voit bien : l’esprit de l’artiste s’est émancipé, la main s’est libérée et le corps tout entier s’est comme affranchi en échappant enfin à cette pesanteur, lourde et tenace, qui les maintenait comme asservis, soumis à l’inertie qu’impose non seulement l’horrible maladie. Et d’entreprise, revoi là Wafaa qui revient, comme de loin enivrée par la saveur de la vie qui est toujours là à humer, à toucher, à vivre. Après cinq longues années passées à organiser et encadrer des ateliers à la Villa des Arts, Wafaa décide de reprendre son aventure plastique. Elle se remet à peindre, tisser, sculpter avec
l’acharnement de celle qui en a été longtemps privée.

Texte de Mostafa Chebbak

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Wafaa Mezouar expose à Casablanca « La passion pour la trace »

Non classé 1 commentaire »

Exposition du 2 octobre au 31 décembre 2009

mezouar

L’artiste peintre Wafaa Mezouar expose ses récentes œuvres à la Galerie d’Art de Royal Mansour à Casablanca. Dévouée à la recherche perpétuelle et à la vision novatrice du monde, cette artiste généreuse, douée d’un pouvoir de séduction hors normes, celui de la mémoire et de la trace qui fait rêver. A travers son langage iconique, elle exprime et partage  les valeurs cosmopolites de la créativité voire de la sincérité d’être, celle du talent jaillissant dans un  univers éminemment conçu : labyrinthe plastique qui ouvre pour nous d’immenses continents de plaisir et de savoir devenir. Lire la suite de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Wafaa Mezouar expose au musée de Marrakech (Fondation Omar Benjelloun)

Non classé Pas de commentaires »

Exposition jusqu’au 28 février 2009

Mezouar

Exposition de sculptures et tapisseries

Musée de Marrakech
Fondation Omar Benjelloun
Place Ben Youssef – Marrakech-Médina
Tél.: +212 24 44 18 93
Fax: +212 24 44 19 01
mail: musee.de.marrakech@menara.ma

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Des œuvres de dix artistes marocains exposées à Londres

Non classé 2 commentaires »
 
Des œuvres de dix artistes marocains sont exposées depuis à la galerie « The Gallery in Cork Street » au centre de Londres.

 

L’exposition, dont le vernissage s’est déroulé en présence de l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne Mohamed Belmahi et de plusieurs personnalités du monde des arts, des affaires et des médias, est organisée la Shashoua Foundation en partenariat avec l’ambassade du Maroc à Londres, la Royal Air Maroc et l’Office National Marocain du Tourisme.

Pour les dix artistes plasticiens participant à cette manifestation : Malika Agueznay, Wafaa Mezouar, Bachir Amal, Abderrahmane Banana, Abdellah El Hariri, Mohamed Hamidi, Said Housbane, Mohamed Mourabiti, Khalid Nadif et Abderrahmane Rahoul, l’exposition représente une opportunité de présenter au public et aux critiques de l’art britannique une idée sur la scène plastique marocaine dans toute sa richesse, sa densité et sa diversité.

Par ailleurs, M. Belmahi a expliqué que l’organisation de l’exposition est le fruit d’un travail entamé à l’occasion de l’organisation l’année dernière au siège de la British Library à Londres de l’exposition des livres sacrés de l’Islam, du Christianisme et du judaïsme, sous le haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI et du Prince Philip Duc d’Edimbourg.

Il a souligné l’importance d’encourager les artistes marocains à exposer leurs œuvres à Londres, qui reste l’une des plus grandes places de l’art au monde abritant des galeries mondialement reconnues.

La Shasoua Foundation, qui organise l’exposition jusqu’au 23 février, a été fondée en 1992 par l’homme d’affaires Roger Shashoua, fondateur de l’ITE Group PLC, Expomedia Group PLC et le Benisha Morocco. Cette fondation, qui consacrait ses actions à la région de l’Europe de l’Est (Russie et Ukraine), a élargi ses activités au Monde arabe, en particulier le Maroc.

La Fondation a produit récemment une série de publications sur l’art contemporain au Maroc, en Pologne, en Hongrie et en Macédoine.

Par la MAP

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion